fbpx

Rucher Collectif

A l’initiative de personnes ayant suivi une formation théorique & pratique avec Miel Montréal, et avec le soutien de la Coop (dont un de ses apiculteurs), nous lançons un rucher collectif cet été.

Pourquoi un rucher collectif?

  1. Limiter l’explosion des ruches individuelles, qui posent différents problèmes (cannibalisation de l’habitat et des pollinisateurs indigènes, accès aux ressources mellifères,…).
  2. Partager les expériences & savoirs, bons moments & ‘corvées’
  3. Mutualiser les coûts

Vocation du rucher collectif

  1. Sa vocation première est l’apprentissage et le partage (et non la production de miel)
  2. Ce rucher sera géré en suivant le cahier de charge de l’apiculture biologique
  3. Nous vous invitons à lire la charte d’apiculture urbaine de Miel Montréal pour comprendre les valeurs communes sur lesquelles repose cette démarche.

Profils recherchés

Pour compléter nos équipes, nous recherchons 10 à 15 personnes. Nous recherchons des gens qui aiment les abeilles, et plus largement la biodiversité, et qui ont envie de prendre plaisir à s’en occuper, à partager leur passion, et cela en toute rigueur. En d’autres termes, vous avez :

  • Des connaissances apicoles. Un cours théorique d’au moins 10h devra avoir été complété d’ici à fin mai et idéalement une expérience pratique.
  • Envie de vous impliquer! Disponibilité attendue : 1 semaine sur 2 au minimum de mars à fin octobre + participer aux 2 journées d’extraction de Miel Montréal
  • Envie d’apprendre et de transmettre vos connaissances apicoles
  • Des idées et solutions de toutes sortes (chacun à son niveau -- ex. fabrication de ruche, ajout de plantes mellifères, …)
  • Vous êtes rigoureux et fiable. L’apiculture n’est pas un simple loisir, c’est une responsabilité qui demande une certaine rigueur pour assurer le bien-être des abeilles.

Si nous recevons trop de candidatures, nous procéderons à une sélection sur la base de l’expérience apicole et de la motivation à participer à ce projet via un petit questionnaire ou ferons 2 ruchers si les candidatures le permettent.


.

Crédit Photo : Manoushka Larouche, Samuel Cogrenne, Alexandre Gillez.